La méthode du Dr. Leonard Laskow : l’Amour de soi

El método Laskow en español 

Comment changer le monde ? Et si l’on changeait d’abord de l’intérieur ?

Dans le cadre de votre suivi, et selon vos besoins, je peux vous proposer la METHODE DU DR. LEONARD LASKOW. Il s’agit d’une méthode comportementale de type TCC (qui porte sur l’interaction entre pensées, émotions et comportements). Il s’agit d’une thérapie brève. Toutefois un minimum de trois séances en individuel est fortement recommandé. Il est aussi possible de faire des séances en groupe.

Méthode basée sur la méditation guidée et la symbolisation, soutenue par la musico-thérapie. Cette méthode a été développe par le Dr.  Laskow (ancien membre de HeartMath Insitute) et elle a utilisée dans des recherches de l’école Palo Alto aux États Unis.

Cette méthode nous autorise à aller au-delà du simple soulagement des symptômes et à prendre conscience de la véritable source de nos problèmes. C’est une méthode psycho-corporelle.

 La force de l’amour inconditionnel envers soi et envers les autres.

Leonard Laskow est un médecin américain qui habite actuellement en Suisse, il a été formé à l’Université de Stanford, il a crée la méthode Holoenergetic® qu’il utilise depuis 35 ans.

« Durant mes années de pratique en tant que médecin et chirurgien, j’en suis venu à voir la maladie comme une séparation et la guérison comme la restauration de notre état naturel de complétude.

Notre société individualiste et extrêmement rationnelle encourage cette illusion de séparation : la croyance que nos esprits sont, d’une certaine façon, séparés de nos corps et que les personnes sont isolées les unes des autres. Maintenir cette séparation requiert de l’énergie : une énergie qui est souvent perçue comme de la douleur ou une maladie. »

L’Histoire de cette méthode : 

Le Dr. Laskow prendre conscience de la force de l’intention. Une intention aimante pourrait faire réagir et allait jusqu’à changer les comportement des personnes. Mais il ne s’agit pas d’une intention extérieur. Une intention aimante envers soi-même, libre de tout attachement aux résultats, pourrait dissoudre « l’illusion » de souffrances émotionnelles, psychiques et même corporelles.  Le Dr. Laskow a fait un travail de recherche en laboratoire pour prouver ses hypothèses, qu’aujourd’hui ont été confirmé par toutes ses années de pratique avec ces patients. (voir plus bas un article à ce sujet)

PRENDRE UN RDV POUR UNE SÉANCE DE LA MÉTHODE LASKOW

Mais comment c’est possible ?

Grace à son étude, le Dr Laskow découvre comme la état de compassion profonde et d’Amour peuvent produire des changements électro-physiologiques caractéristiques qui ont pu être mesurés à l’aide de matériel scientifique (comme un électrocardiogramme.)

Il ne s’agit pas donc de l’amour amoureux de films ou de poètes, il s’agit de l’amour tel que le voit un corps médical : le fonctionnement des neurotransmetteurs, la chimie naturel dû corps  qui produit des substances tel que la ocytocine, dopamine, endorphines…tous ceux que l’on appelle « les hormones de l’Amour ».

Vous avez déjà entendu parler de cohérence cardiaque ou de méditation de pleine conscience, c’est sont des outils qui réussissent  à reproduire les effets bio-chimiques de l’Amour et la paix dans nos corps. Le Dr. Leonard Laskow n’a aucun soucis à mettre le mot Amour devant sa théorie puisque c’est seulement en reconnaissant l’essence même du vouloir humain : être aimé,  que l’on peut avancer vers l’unité : la joie, l’acceptation de « qui suis-je ».

Les protocoles et méthodes de méditation du Dr. Laskow essaient de nous mettre dans cet état d’Amour, tout en conscience pour la réalisation de notre joie et notre pacification.  Cet état de cohérence du cœur conscient caractérise une présence bienveillante en vers nous même.

Cette méthode permet de faire des choix conscients et de libérer des conditionnements passés, elle peut donc faciliter profondément les transformations et être une porte vers l’apaisement.

On parle de « être conscient » pour accepter notre nature humaine : vouloir aimer et vouloir être aimé : être soi véritablement. La méthode du Dr. Leonard Laskow nous apprend surtout à retrouver l’Amour que nous avons à l’intérieur POUR NOUS-MÊMES.

L’amour est notre essence la plus profonde et les scientifiques s’accordent à dire que cet état d’harmonie et de cohérence avec le coeur ne peux que être bénéfique. 

La source de nos symptômes peut être parfois une expérience très ancienne et profondément traumatisante. A l’époque nous avons installé de croyances que nous avons interprétée comme un moyen de protection, mais qui finalement nous coupent d’une partie de nous-mêmes.

Si nous retrouvons notre amour propre, si nous nous acceptons tel que nous sommes, nous pouvons ainsi lever l’illusion de séparation qui voile notre nature aimante, notre nature essentiel.

Méthodes de travail sur soi

Deux protocoles Laskow pour vous accompagner  : 

LE TRACING et LE PROCESSUS DU « PARDON » 

(Séances proposées)

Le Tracing et le Processus du Pardon, sont des techniques de recentrage et de concentration sur soi. Il s’agit des techniques dites comportementale qui se basent sur des pratiques, testées par le Dr Laskow aux Etats-Unis et qui ont fait ses preuves en Europe depuis longues années.

En position assise, pendant une heure, ou deux heures (selon le protocole choisi), les protocoles du Dr. Laskow fonctionnent comme une séance de relaxation, où vous allez apprendre à vous connaitre. L’objectif n’est pas d’oublier, mais d’enlever la charge émotionnelle des blessures et traumatisme vécus dans le passé.

Ces protocoles demandent un travail personnel et un envie de questionnement sur soi et sa problématique. Un temps d’écoute vous êtes accordée en début de séance et ensuite vous serez guidé dans les questions à vous poser pour avancer et transformer les émotions que vous font souffrir.

Ce sont des protocoles centrés sur la valorisation du sujet, qui ont comme but de trouver ses propre ressources, pour se rencontrer et avoir une vie plus paisibles.

LES MEDITATIONS SELON LA METHODE LASKOW

Ces méditation ne demandent pas une verbalisation de la part du patient, le praticien guide la méditation et le patient a le choix de parler ou pas de sa situation actuelle. Ces méditations permettent aux personnes timides ou réservées de trouver une connexion avec soi-même dans le silence et dans un espace de sécurité et bienveillance.

Il n’est pas obligatoire de savoir méditer. Il ne s’agit pas d’une méditation où vous vous sentirez ‘ »seul ». Cette méthode est proche de la sophrologie par le fait que ce ne sont pas séance d’hypnoses, bien au contraire, c’est un travail où il faut travailler avec son discernement. C’est un travail avec la respiration, la visualisation et la relaxation.

Ces méditations peuvent se faire en individuel, en couple ou en famille.

Prendre RDV ou demander des informations par e-mail

CHARTE PRACTICIENS DE LA METHODE LASKOW

YJ : Nous avons tous une idée de l’amour guérisseur, mais il y a très peu de preuves scientifiques «solides» pour en témoigner. Qu’en est-il des recherches sur les bactéries et les cellules cancéreuses dont vous parliez plus tôt ? Quels genres d’effets avait votre énergie d’amour canalisée sur ces micro-organismes ?

Dr.Laskow : Quand j’ai commencé à faire du travail de guérison, j’ai obtenu quelques résultats très intéressants avec certains patients, mais je me demandais quelle part qui était due à l’effet placebo. Nous savons qu’approximativement 35% des personnes qui ressentent des changements positifs, après avoir pris des médicaments ou suivi une thérapie, se sentent ainsi grâce à l’effet placebo. J’ai donc décidé de faire quelques recherches sur des bactéries, en association avec un biophysicien qui suivait également un cursus de microbiologie. J’ai découvert que, lorsque que je me concentrais sur des bactéries en éprouvette avec la volonté de ralentir leur croissance, j’ai pu réduire leur croissance de 50 % par rapport au groupe témoin.
Puis j’ai décidé de voir ce qui se passerait si je concentrais « l’énergie d’amour » sur les bactéries en tentant de les protéger des effets inhibiteurs des antibiotiques. J’ai découvert qu’en souhaitant silencieusement « préserver toutes les formes de vies présentes dans la solution » tout en ressentant de l’amour pour les bactéries et en le projetant grâce à mes mains, les bactéries demeuraient actives même en présence d’antibiotiques, alors qu’un nombre équivalent de bactéries non-traitées et exposées à la même dose d’antibiotiques s’arrêtaient de bouger et mouraient. L’amour était de toute évidence une force protectrice puissante, et la volonté pouvait tout autant inhiber la croissance bactérienne. Puis je me suis mis à travailler avec des cellules cancéreuses pour tenter d’approfondir le travail fait sur les bactéries.

(Extrait du entretien par Stephan Bodian, publié dans l’édition de mars/avril 1992 du Yoga Journal)

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :