La notion du « Pardon »

Il existe plusieurs notions du mot « Pardon ».

« Je te demande Pardon…. »

Journée Internationale du Pardon 2020

Vendredi 18 septembre de 16H30 à 21H30

(activité adaptée aux regles sanitaires actuelles)

64 Rue du Père Corentin,
75014 Paris,
10 places seulement pour chaque activité
Réservation obligatoire : cabinet.alternatif@gmail.com

Animé par Zaida-Éve Portela de Joux artiste latino-américaine et thérapeute
www.CabinetAlternatifParis.com

Savoir plus sur l’événement 

Toute notion a tant de significations que des personnes existent. Dans tout le cas chaque personne essai, à sa manière, de donner du sens à ce qu’elle vit et les notions avec lesquelles il définit ça vie, pour se permettre de se retrouver, de se donner elle même un sens. Je suis membre de l’Association Pardon International et nous avons, en effet, une notion différente et assez libératrice du mot Pardon.

Le pardon pour certains, encore aujourd’hui, plus qu’un « impossible » est une notion que peut nous renvoyer à la douleur, à la haine, rien que d’entendre ce mot nous pouvons être en colère. Je vais essayer de vous décrire ce que j’ai compris les dernières années :

Qu’est ce que vous penserez si je vous dit qu’à la place d’essayer de pardonner, de vous battre avec vos propres blessures et mauvais souvenirs, vous devrez peut-être arrêter d’attendre que ça soit l’autre qui vienne vous dire « pardon » ou vous « donner le pardon » pour vous libérerez.

Certains dissent que le Pardon est un cadeau.
Combien de temps il faut attendre ? qui il faudrait attendre pour l’obtenir?
Vous pouvez vous même vous faire ce cadeau : devenez libre ! 

Le pardon ce n’est pas pour l’autre, le pardon c’est pour vous, alors c’est vous-même que allez pacifier votre guerre intérieur. Quand vous n’avez plus d’attente, que vous n’avez plus d’attachement émotionnel avec cette personne,  avec cette situation, vous pourriez commencer à arrêter la souffrance.

Il est difficile d’expliquer la notion du pardon ou la notion de résilience (qui est aussi controversé). Toutefois je vous invite à imaginer que le Pardon est un chemin de Résilience. Sur la vidéo ci-dessous de 3 minutes, le témoignage de Meena Goll-Compagnon pourrait vous éclairer peut-être dans ce sens. Meena a perdu sa maison est ses enfants, après que leur père est mis fin à ses jours. Comment vivre après tout ça ? Est-ce que cela est pardonnable ? 

On dit que le pardon est l’apaisement, la guérison de blésures du coeur. Et si vous apprenez que vous pouvez vous-même arriver à cet apaisement sans même avoir besoin de revoir la personne que vous a fait du mal ? 

Pour cela il ne faut pas mettre le mentale de coté. Nous sommes dans une époque ou on passe d’un extreme à l’autre, le gens se plaint du « mental » puisque ça « ferait trop réfléchir », mais nier une partie de nous-même est vraiment nous aimer ?  Comme mettre de coté notre partie intellectuel, notre apprentissage de vie ? et dire que nous sommes ok avec nous ?  Bien au contraire, c’est ce mental que va vous permettre d’avoir un discernement : Votre mental va vous permettre de « penser » et « méditer » sur le fait que votre coeur n’est pas prêt à pardonner, pour tel ou tel raison, par exemple car cette personne que vous a fait du mal, ne s’est pas encore excuser ? Et à partir de ce constant vous pouvez réfléchir et chercher à saisir à vous rendre compte ce qui est logique ou pas.
Votre cœur blessé attend que l’apaisement vienne de l’extérieur, de l’agresseur.
Le coeur blessé attend ce mot « pardon » qui viendrait de la bouche de l’agresseur.
Le coeur blessé attend le regret de l’autre, que la paix vienne de l’autre.
Vous attendez…
Mais votre mental le sait, ce n’est pas logique, ce n’est pas celui qui vous a blessé avec un couteau qui va venir mettre d’antiseptique et de sparadrap sur  la blessure. C’est votre logique que vous amène à l’hôpital pour prendre soin de votre blessure physique.
Alors pour les blessures du cœur, pourquoi ça serait différent ?
Merci au mental de nous permettre de nous rendre compte de cela pour changer vers l’apaisement.

Pardonner ce n’est pas cautionner, ni justifier les actes de cette personne que vous a fait du mal, ce n’est pas non plus devenir copain-copain avec cette personne, on ne parle même pas d’une réconciliation.

C’est votre cerveau qui est capable de savoir qu’il doit être en accord avec votre cœur et votre âme. Vous avez les ressources en vous pour vous apaiser, le pardon ne viendra pas de l’extérieur, la paix ne viendra pas de l’extérieur, l’amour ne viendra pas de l’extérieur.

C’est vous même qui avez la force d’arrêter la souffrance, c’est vous même qu’allez retrouver le chemin de la réconciliation avec VOUS.

C’est à vous de vous libérer de cette personne que vous a fait du mal et de cette situation que vous enferme dans un château blindé… où vous êtes prisonnier vous-même par votre peur et votre rancune.

Vous pouvez pardonner et après aller en justice si nécessaire pour vous assurer que cette personne ne puisse plus faire du mal. Mais il faut d’abord pardonner, si non, aller en justice serait de la vengeance et devant un juge, quand vous avez encore de l’attachement avec cette personne, vous ne pourrez pas vous exprimer de façon calme et clair, vous agirez dans un débordement d’émotion ou le mental n’aura pas de place.

Donnez vous l’opportunité d’être clair avec vous même pour qu’en suite la loi humaine fasse son job, mais d’abord faite le votre : Donnez vous l’opportunité de pardonner.
Faites la paix avec le passé et sachez que ce n’est pas la personne que vous a fait du mal que va vous dédommager de vos souffrances, ce n’est pas facile, non, mais nous avons besoin d’arrêter d’attendre.  Nous devons avancer pas à pas de nous mêmes.

L’Association Pardon International  propose de Cercles de Pardon partout en France (et dans le monde) : une activité de deux heures où personne à besoin de parler de son vécu. Tout passe par la médiation, la musico-thérapie et de petits exercices simples et guidés en groupe.

Si la douleur est trop grande, si votre vécu ne vous permet pas d’avancer, n’oubliez pas que parler avec un professionnel pourrait vous aider dans ce chemin. Vous pouvez essayer d’assister à un Cercle de Pardon, par curiosité, ou regarder de conférences sur la résilience, lire de livres sur le sujet ou essayer tant de méthodes que vont vous aidez à vous apaiser. Parfois il suffit d’un déclic.

Et n’oubliez pas que commencer dans ce chemin n’est pas simple, mais vous êtes pas le seul.

Proposition d’exercice à la maison : 
 L’Association Pardon International vous propose cet exercice à faire depuis votre ordinateur ou smartphone, Est-il possible de « demander pardon » à celui que nous a fait du mal ? ça nous fait quoi comme effet ?
Pour plus d’information sur le groupe de méditation de pardon, les cercles de pardon ou les thérapie individuels  : cabinet.alternatif@gmail.com
NB : Pendant les Cercles de Pardon vous n’avez aucun besoin de parler de votre vécu personnel.

Allez plus loin sur le Pardon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :